Qu’est-ce que la Fédération Anarchiste ?

jeudi 29 août 2013
par  Benoit
popularité : 63%

Quels sont nos buts ?

Nous sommes pour une révolution radicale et globale. Nous voulons construire une société libre sans classes ni Etats, sans patries ni frontières dont les buts sont les suivants :

L’émancipation des individus, leur libération en tant qu’êtres autonomes, libres de leurs choix, lucides, critiques et responsables

L’égalité sociale, économique et politique de tous les individus (quelque soit l’âge, le sexe, la couleur,...) dont les conséquences sont la fin des classes sociales, des divisions entre les "normaux" et les "déviants" ;

La liberté de création, seule garantie réelle contre l’uniformisation, telle qu’on peut l’observer dans la Chine maoïste ou dans nos sociétés de consommation de masse infantilisante ;

La justice, qui découle de l’égalité et de la liberté, ces trois principes étant incompatibles avec l’existence d’institutions répressives tant judiciaires que policières ou militaires ; une organisation sociale plus juste doit supprimer la plus grande partie de la délinquance, les crimes restant devant être traités par la prévention et la conciliation ;

L’éducation libertaire et permanente, permettant cet épanouissement le plus complet possible de l’individu et non son adaptation soumise au système productiviste d’aujourd’hui ; la condition en est l’égalité, dès la naissance, des moyens de développement, c’est à dire d’éducation et d’instruction, dans tous les domaines de la science, de l’industrie et des arts ;

L’organisation sociale sur les bases de la libre fédération et l’autogestion des producteurs et des consommateurs. Une organisation non pas électorale et parlementaire mais communale et fédéraliste : pas de mandats en blanc, la coordination des affaires sociales par des délégués élus pour des mandats précis et révocables à tout moment ; Une économie tournée vers la satisfaction des besoins et non vers le profit, c’est, la consommation qui doit orienter la production et non l’inverse ; La possession collective ou individuelle des moyens de production et de distribution en excluant toute possibilité pour certains de vivre en exploitant le travail des autres ;

L’abolition du salariat, de toutes les institutions étatiques ou autres qui permettent et maintiennent l’exploitation et l’oppression de l’homme par l’homme ; le salariat est le processus par lequel les détenteurs des moyens de production et de consommation indemnisent ceux qui n’ont que leur force de travail à louer, l’abolir c’est casser ce rapport exploiteurs / exploités ;

Le partage égalitaire des tâches d’intérêt général, l’absence des divisions en manuels et intellectuels ou entre éboueurs et « jeunes cadres dynamiques » ;

L’écologie non seulement pour préserver notre environnement mais pour promouvoir un développement de l’humanité basé sur la qualité de la vie ;

- La liberté d’expression, c’est à dire le droit absolu pour tout individu d’exprimer ses opinions, par oral, par écrit ou a travers tout autre média ;

- La liberté de tous et toutes étant la seule garantie de la liberté de chaque individu(e) ;

- La libre circulation des individus, l’abolition des frontières, avec l’instauration d’une nouvelle citoyenneté : le fait de s’installer, de vivre dans une commune donnant droit à l’entière participation aux prises de décisions concernant l’ensemble de la vie politique, sociale, économique et culturelle.

Voilà en quelques lignes un aperçu de ce que veulent construire les militants et militantes de la Fédération Anarchiste. Rendre possible l’édification d’un ordre social basé sur l’entraide, la solidarité, fondé sur le respect absolu de l’intégrité physique et morale de l’individu, voilà l’Idéal qui nous anime et que nous souhaitons partager avec le plus grand nombre pour un monde meilleur.

Quels sont nos moyens :

La promotion des idées anarchistes et leur actualisation afin de conscientiser les opprimé(e)s et les exploité(e)s (table de presse, librairies, éditions, radio, conférences...) ;

La crédibilisation de ces idées par la mise en place de pratiques libertaires ;

La présence lors des mouvements sociaux (grèves, manifestations...) ;

Des luttes mettant en perspective une alternative crédible au capitalisme à l’échelle mondiale ;

une traduction concrète et palpable de nos perspectives révolutionnaires par des revendications en rupture avec les logiques actuelles.

Quel est notre fonctionnement :

La Fédération Anarchiste est un regroupement de militant(e)s organisé(e) sur le principe du libre fédéralisme (c’est à dire la libre association) qui garantit aux groupes et aux individus qui la composent la plus grande autonomie afin de permettre le pluralisme des idées et des actions, dans le cadre d’un pacte associatif que nous appelons nos "principes de base". La FA est notre outil de lutte, elle doit être fonctionnelle et rationnelle, nous rejetons en effet tout fétichisme d’organisation.

Pas de hiérarchie donc pas de chefs chez nous. C’est à tou-te-s les militant-es qu’il appartient de faire progresser leur organisation. Nous ne reconnaissons pas la division dirigeant / exécutant, la participation effective des militant-e-s aux structures collectives de l’organisation est un principe d’éthique et de solidarité. Ces structures fédérales sont : Le Monde Libertaire hebdomadaire, Radio Libertaire, seulement en région parisienne pour le moment, la librairie Publico à Paris également et les éditions du Monde Libertaire. En dehors de ces oeuvres fédérales les groupes ont aussi des locaux (souvent des librairies), éditent des revues, menant ainsi leur propres activités au niveau local.

Un comité de coordination (CR) existe dans le but de coordonner les informations, les suggestions, les propositions pouvant émaner d’un groupe d’une région ou d’un individu, sans autre droit, pour ceux et celles qui le composent, que celui de n’importe quel autre militant de présenter propositions, suggestions, informations.

Un certain nombre de secrétariats ont pour rôle d’assurer le bon fonctionnement de la Fédération et de ses oeuvres. Les secrétaires n’ont pas de pouvoir politique, ils ou elles sont mandatés pour l’exécution de mandats précis et en sont responsables individuellement devant le congrès, instance souveraine de la Fédération. Un bulletin intérieur sert de lien "horizontal" et d’outil de débat interne.

Le congrès se tient chaque année, c’est lui qui décide des campagnes à mener et des axes d’action pour l’année à venir. C’est lui qui mandate tous les secrétaires et autres responsables fédéraux. Le mode de décision en vigueur est celui de l’unanimité ce qui implique des débats menés jusqu’à leur terme pour déboucher sur un consensus.

Entre deux congrès, mandatés fédéraux et délégués des groupes ont la possibilité de se réunir afin de discuter de l’actualité sociale d’envisager de nouvelles campagnes ou de discuter de problèmes organisationnels ne pouvant pas attendre le prochain congrès. Ce sont les Comité de Relations Elargi qui se réunissent trois fois par an.

La F.A. n’a aucune prétention à être une avant-garde éclairée, cette vision de la politique étant contraire à nos principes. La F.A. n’a pas non plus la prétention de représenter l’intégralité du mouvement anarchiste, étant cependant résolument synthésiste, elle est ouverte à toutes les sensibilités du mouvement.


Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois